mardi 6 octobre 2015


Jean Samuel Conrad Kilian (1823-1904)

Né le 7 août 1823 à Stuttgart, Baden-Württemberg, Allemagne,
Décédé le 16 mars 1904 à Grenoble Isère, à l’âge 81 ans

Marié le 4 août 1859 à Strasbourg avec Emma Sophie Clémentine CUVIER, née en 1831, décédée en 1909 à l’âge de 78 ans, eurent un fils Charles Constant Wilfried Kilian 1862-1925

Professeur pour enfants sourds, directeur-fondateur de l‘Institution de Saint-Hippolyte

Résumé par Roland CASTANET :
Dans le bouillonnement qui touche le protestantisme français dans la deuxième moitié du XIXe siècle, les œuvres religieuses, sociales, ou charitables se multiplient. A Saint-Hippolyte-du-Fort (Gard), l’Église Réformée locale crée une Institution mixte pour les sourds-muets et les aveugles protestants de France, en 1856, et appelle pour la mettre en place et la diriger un wurtembergeois très européen, Jean Samuel Conrad Kilian, qui a fondé une école pour sourds-muets à Lausanne (Suisse). Celui-ci apporte une méthode d'enseignement des sourds-muets basée sur l'apprentissage de la parole, méthode nouvelle et quasiment inédite en France, qui donne à l'Institution une originalité qui renforce son caractère protestant. L'éducation des aveugles reste toujours une activité mineure de l'Institution. La présence d'une forte communauté protestante dans les Cévennes permet à l’œuvre de se développer, son ambition étant de regrouper tous les sourds protestants de France. Pourtant, malgré ce démarrage prometteur, Kilian se sent à l'étroit à Saint-Hippolyte et son désaccord avec le comité local l'amène à démissionner en 1860. Il continue une carrière au service des sourds-muets et du protestantisme, à Strasbourg puis à Paris (INJS) sans jamais revenir à Saint-Hippolyte. "L'Institution mixte pour les sourds-muets et les aveugles protestants de France" continue son action, gardant la méthode orale, devenue la méthode officielle française et européenne au congrès de Milan en 1880, et son caractère protestant, mais aussi son caractère très local.
 


Enregistrer un commentaire